Réservez une balade maintenant!

 

Histoire et évolution du modèle

Lancia Flavia brochurePrésentée au Salon de Turin à l’automne 1960, la berline Lancia Flavia vient compléter la gamme Lancia entre la petite Appia (1100 cm3) et la grosse Flaminia (6 cylindres, 2.5 litres). La tradition des noms évoquant les grandes routes de la Rome antique est maintenue, mais il s’agit là du seul élément conservateur de cette voiture. Les nombreuses innovations qui accompagnent la présentation du modèle sont dues à l’ingénieur Antonio Fessia, directeur technique de la marque depuis 1955 ; la Flavia lui permet de mettre en application sa conception de l’automobile. Apôtre italien des roues avant motrices depuis son prototype Cemsa-Caproni de 1947, la Flavia est non seulement une traction avant, mais son moteur placé en porte à faux est inédit : c’est un quatre cylindres à plat tout en alliage léger et à refroidissement liquide. Le freinage, à quatre disques sous assistance avec double circuit, est également très soigné. La génèse de la Flavia prend donc ses racines avec l’arrivée de Fessia. Dès sa nomination, le 27 mars 1955, il s’attache au développement de la Flaminia, mais prépare déjà l’avenir avec celle qui va devenir la Flavia. Depuis la Cemsa-Caproni, il rêve d’imposer à la conservatrice Italie une traction avant. Il trouvera en Carlo Pesenti, cimentier Milanais ayant racheté la marque à Gianni Lancia, un allié de poids. Ce dernier, enthousiasmé par les avancées techniques de la future Flavia, est persuadé qu’elle va donner une nouvelle dimension à Lancia. Il projette ainsi de remplacer la vieillissante usine Turinoise par un nouveau site de production à Chivasso. Pour s’assurer du succès à venir, il provoque une rencontre avec Vittorio Valletta, le grand patron de Fiat, scellant ainsi ce qu’il pense être un « gentleman agreement ». Fiat s’engage à ne rien produire au-delà de la classe des 1100, Lancia en faisant de même pour l’ensemble des cylindrées inférieures. Un partage du marché à la loyale, en quelque sorte. Sauf que l’accord n’est que verbal, et qu’il fallait être un brin naïf pour imaginer que le géant pouvait concéder au « petit » Lancia une part aussi lucrative du gâteau.Lancia Flavia Coupé Pininfarina brochure

A la berline, au style très carré vient s’ajouter au printemps 1962 le coupé 2+2 signé par Pininfarina. L’avant typique de la berline, avec sa calandre proéminente et ses doubles phares est repris avec quelques retouches, tandis que le traitement de la partie arrière rappelle fortement celui de la Ferrari 250 GTE (du même carrossier), à l’exception des blocs optiques qui sont horizontaux sur la Lancia. La Flavia coupé gagne ainsi son appellation de « Ferrari du pauvre », surnom plus valorisant que vraiment péjoratif.

Lancia Flavia Pininfarina brochureLe coupé est d’abord lancé avec un moteur 1500 cm3 alimenté par deux carburateurs Solex (90 ch). Ce montage Solex se révèle cependant difficile à régler et sera rapidement abandonné en 1963. A partir de cette année, le moteur voit sa cylindrée augmentée à 1800 cm3. La puissance maxi (92 ch), le couple et la souplesse sont ainsi améliorés. Le changement de motorisation s’accompagne de l’introduction d’une nouvelle planche de bord à cadrans ronds sur fond bois, à la place du tachymètre à ruban du modèle précédant. Une injection indirecte Kugelfischer sera également proposée à partir de 1965 (102 ch) ; elle permettra une baisse sensible de la consommation en essence. Le coupé Pininfarina sera produit jusqu’en 1969 avant d’être remplacé par la Flavia 2000 à la carrosserie rajeunie. Un cabriolet a également été commercialisé avec une carrosserie Vignale dessinée par Michelotti ainsi qu’un coupé Sport Zagato aux lignes pour le moins déroutantes. Notons également que la conception technique moderne de la Lancia brillera également en compétition, ainsi le coupé Flavia remportera le Rallye des Fleurs (ancêtre du Rallye de San Remo) en 1963, le critérium Alpine et le Rallye de Lorraine en 1964. La 2ème place au Rallye de Monte Carlo 1966 reste également un fait d’arme remarquable.

 

L’histoire de notre Flavia

La Lancia Flavia de Paris Balade est sortie des usines Lancia en 1966 et est équipée du 1.8 litres à carburateur. Elle a passé la première partie de sa vie dans son pays d’origine avant d’arriver en France dans les années 80. Sa couleur d’origine était marron mais son précédent propriétaire a décidé de la repeindre dans un « Rosso Ferrari » qui met mieux en avant les lignes de la carrosserie et se marie superbement avec les rares optiques jaunes.

L’ambiance intérieure du coupé est cossue, grâce à l’utilisation de feuilles de bois et au souci du détail typique des Lancia de cette époque. A l’image des feux qui indiquent que les portières sont ouvertes ou de l’allume-cigare dissimulé dans le cendrier. L’instrumentation complète est signée Veglia et comprend un compte-tours (avec zone rouge à 5 500 tr/min), un indicateur de température d’eau et de pression d’huile et un compteur renseignant sur le niveau de carburant. Les commandes d’essuie-glaces, de phares, de dégivrage de la lunette arrière et de ventilation sont regroupées sous la forme d’un clavier à gauche du volant. Une montre électrique prend également place au centre de la planche de bord. L’habitacle est relativement vaste et peut accueillir 4 personnes dans un confort satisfaisant. Les passagers arrière ont à leur disposition un cendrier dans chaque accoudoir et des vitres entrebâillables. Dans le coffre, la roue de secours est disposée verticalement est permet un volume de chargement impressionnant pour un coupé de cette taille.

 

Caractéristiques techniques Lancia Flavia Coupé 1800

Cylindrée (cm3) : 1 800

Alimentation : Carburateur

Puissance (ch) : 92

Vitesse maxi (km/h) : 173

Nombre de places : 5

 

Trois raisons de la choisir

  • L’occasion de vivre la Dolce Vita en plein Paris
  • Marcello Mastroianni, grand amateur de Lancia pourrait bien être de la partie
  • Rouler en voiture de sport rouge sans attirer la jalousie

 

Trois raisons de lui préférer la Mercedes

  • Une voiture de sport ancienne à Paris, attention à la réaction de la mairie…
  • Un peu de pluie, et l’électricité Italienne risque de rapidement transformer le tableau de bord en sapin de Noël
  • Vous préférez la compagnie d’Angela Merkel à celle de Sophia Loren!

 

Comment visiter Paris en Lancia Flavia?

Pour toute balade en Lancia Flavia, merci de nous contacter au préalable au 06 58 19 25 58 ou directement par notre formulaire de contact via le lien ci-dessous!

Demandez un devis pour une balade en Lancia

A partir de 129 euros pour 1 heure!

Demandez un devis pour une balade en Lancia