Histoire et évolution du modèle

mercedes w111 coupeC’est en 1961 qu’apparaissent les coupés et cabriolets dérivés de la berline « Heckflosse ». Reprenant son nom de code W111, les coupés ne partagent pourtant aucun embouti avec les berlines. Les ailerons de requins caractéristiques de ces dernières laissent place à des ailes au profil bien plus élégant et discret aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. L’empattement des berlines de 2,75 mètres demeure inchangé ce qui assure quatre vraies places et un coffre immense. Le modèle 220 SE qui développe 120 chevaux est d’abord la seule motorisation proposée. La 300 SE (W112) apparaît en 1962. Sa technologie moderne associe le six cylindres à injection Bosch de 160 chevaux (passant à 170 en 1964) à une innovante suspension pneumatique à barre de torsion. Confort et tenue de route sont à la pointe de ce qui se fait à l’époque. Quatre freins à disque et une boite automatique sont également associés à la 300. Une boite manuelle sera également proposée à partir de février 1963. Les 300 SE se différencient également par une longue baguette chromée supplémentaire courant tout le long de la carrosserie.

mercedes w111 interieurEn 1965, les coupés et cabriolets reçoivent un nouveau moteur 2,5 litres issue de la nouvelles Classe S W108. Développant 150 chevaux, il généralise les quatre freins à disques sur toute la gamme des W111 coupés. La boite automatique et la direction assistée sont proposées en option. Le réservoir de carburant est aussi agrandi à 82 litres (65 auparavant). Un ressort compensateur pneumatique sur le pont arrière assure de garder la même assiette quelle que soit la charge du coffre. En 1968, les W111 reçoivent un nouveau six cylindres de 160 chevaux et deviennent 280 SE. Une boite manuelle à cinq rapports est proposée en option.

Pensant au marché américain, Mercedes décide de monter en gamme et coiffe la gamme d’un V8 de 3,5 litres développant 200 chevaux. La 280 SE se voit ainsi ajouter le sigle 3.5 sur la malle arrière. Ce moteur est équipé d’un radiateur plus bas et plus large ce qui modifie la calandre en l’abaissant sur les V8. La calandre dite basse est ensuite adoptée sur tous les modèles. En 1970, quelques chromes intérieurs sont remplacés par du plastique pour améliorer la sécurité en cas d’accident. La génération des W111 coupés et cabriolets est remplacées en 1971 par les SL et SLC (W107).

L’histoire de notre Mercedes 280 SE Coupé

Achetée à Paris en 1968 par son premier propriétaire, notre 280 SE Coupé représentait à l’époque le sommet de la gamme Mercedes. Equipée d’un intérieur cuir de couleur havane, elle possède également le toit ouvrant électrique. Les nombreuses boiseries de l’intérieur et l’épaisseur des moquettes vous transporteront dans une époque où la qualité primait sur le coût de revient.

Présentant une rare couleur or, notre Mercedes vous offrira une vue panoramique sur Paris grâce à ses vitres sans montants et son toit ouvrant. Une occasion unique de visiter Paris à bord d’une voiture d’exception.

Caractéristiques techniques Mercedes 280 SE Coupé

Cylindrée (cm3) : 2 778

Alimentation : Injection mécanique

Puissance (ch) : 160

Vitesse maxi (km/h) : 190

Nombre de places : 5

Trois raisons de la choisir

Trois raisons de lui préférer la Lancia

Comment visiter Paris en Mercedes 280 SE Coupé ?

Pour toute balade en Mercedes 280 SE Coupé, merci de nous contacter au préalable au 06 58 19 25 58 ou directement par notre formulaire de contact via le lien ci-dessous! Les tarifs commencent à 129 euros pour 1 heure de balade (pour 1 à 3 personnes).

Retour haut de page