L’art déco dans une brasserie Parisienne : La Coupole

Il est impossible de ne pas succomber au charme de Paris. La ville lumière brille de milliers d’étincelles qui ne s’éteignent jamais. La Coupole peu après son ouvertureAujourd’hui Paris Balade vous raconte l’histoire de La Coupole. Ce temple de l’art déco naît en 1927. Mais revenons quelques années en arrière, en 1924, lorsque Paul Chambon, patron du Dôme, envisage de prendre la retraite et de vendre son établissement à deux bistrotiers auvergnats de Montmartre, Ernest Fraux et René Lafon. La promesse de vente est signée mais Chambon change soudainement d’avis et renonce à la concrétisation de la transaction. Il est obligé de verser aux deux acheteurs une grosse somme en guise de dédommagement. Un mois plus tard, il décide de leur confier la gérance du Dôme. Les associés triplent le chiffre d’affaires en deux ans. Avec les économies réunies, ils se lancent dans la création de leur propre établissement, La Coupole.

La Coupole prend la place d’un dépôt de bois et de charbon en face du Select. L’espace est vaste ; les ambitions des deux compères sans limites. Les travaux commencent en janvier 1927 (il y a 90 ans!) et se poursuivent jusqu’à la fin de l’année en raison de la complexité du chantier. En effet, le sol est miné par les galeries souterraines d’anciennes carrières et il faudra ériger 32 piliers pour soutenir deux niveaux de 800 m² et d’une hauteur de plafond de 5 m.

L'interieur La CoupoleLa Coupole est inaugurée le 20 décembre 1927. En dépit du froid et du verglas, plus de 2000 invités se rendent à la fête. Parmi eux, Cocteau, Raymond Radiguet, Foujita, Vlaminck, Pierre Benoît, André Salmon, Blaise Cendrars, Man Ray. Le vin coule à flots. A 5 heures du matin, la fête continuait et il a fallu appeler Police-Secours pour faire évacuer les derniers invités.

Le succès de La Coupole dépasse les espérances. 85 employés sont au service de la clientèle dont 30 serveurs. Pour conférer une nuance exotique à ce haut lieu de Montparnasse, les patrons engagent un hindou préposé à la confection du curry et un africain habillé en costume des Mille et une nuits pour le café à la turque.

La Coupole devient d’emblée l’endroit privilégié des peintres, sculpteurs, comédiens et journalistes. Giacometti, Sartre qui laisse des pourboires généreux, Beauvoir, Louis Aragon qui y rencontre Elsa Triolet le 6 novembre 1928, Camus qui y célèbre son prix Nobel à la table 149, Simenon qui y dîne avec Joséphine Baker, Hemingway, Yves Montand, Edith Piaf, Picasso, Matisse, Mistinguett, Gainsbourg qui y déjeune le dimanche avec Birkin, Chagall qui fête en 1984 son anniversaire à la table 73, François Mitterrand qui réserve la table 82 et commande un curry d’agneau. La liste des personnalités est longue…La Coupole extérieur

Aujourd’hui, La Coupole est une brasserie cosmopolite et très parisienne à la fois. Son chef, Vakhtang Meliava, réalise des plats dans le respect de la tradition culinaire française. Un endroit idéale où terminer une balade guidée Parisienne dans l’une de nos voitures de collection des sixties.

 

Où ?

102 bd de Montparnasse

75014 Paris