Une allemande rigoureuse : Audi 100 LS

Paris Balade vous propose un essai de la Audi 100 LS réalisé en 1969 par Europe Auto pour son numéro spécial salon. Produite de 1968 à 1976, elle fut d’abord lancée sous la marque Auto Union avant de devenir Audi. Cette grande routière discrète a beaucoup fait pour la réputation de solidité de la marque aux quatre anneaux. Bonne lecture !

 

L’essai

La Audi 100 LS est une véritable cinq places à l’accès commode grâce à quatre portes s’ouvrant presque à angle droit. Le volume du coffre à bagages est plus que satisfaisant ; la roue de secours est placée dans le fond (le réservoir d’essence étant situé sous le plancher). Côté finition, signalons une planche de bord revêtue de bois et un tapis-moquette en velours.

Audi 100 LS caractéristiques

Caractéristiques

Traction avant, la Audi 100 n’évite pas le caractère sous-vireur des modèles adoptant cette solution mécanique ; cela malgré les soins du constructeur qui, pour charger l’arrière du véhicule, a déplacé la batterie sous les sièges arrière.

D’une honnête puissance, l’Audi 100 LS est une bonne routière qui se prête volontiers à la conduite sportive. Les conducteurs épris de conduite rapide auront intérêt à choisir le levier au plancher, plus pratique que le levier de série monté sur la colonne de direction.

La Audi 100 LS qui peut s’imposer par des performances presque sportives, constitue un compromis assez réussi entre la voiture de série et la voiture raffinée.

 

Principales qualités

Habitabilité et confort

 

Principal défaut

Suspension arrière imparfaite

 

Vitesse max : 170 km/h

1000 mètres départ arrêté : 34,4s

Consommation : 8/14 L aux 100 km