La Citroen Ami 6, entre la 2 CV et la DS !

Lancée en 1961, la Citroen Ami 6 avait pour ambition de proposer aux conducteurs de 2 CV un modèle plus luxueux. Elle permettait ainsi de combler le vide dans la gamme Citroen entre la 2 CV et la DS. Malgré un style décalé, avec en particulier la lunette arrière inversée, l’Ami 6 connaitra le succès et sera même la voiture Française la plus vendue en 1966. Paris Balade vous propose d’en découvrir un essai datant de 1964 et réalisé par Europe Auto. Bonne lecture !

L’essai

Avec l’Ami 6, Citroën mise sur deux facteurs. Offrir une promotion à la clientèle de la 2 CV et en même temps drainer les nouveaux automobilistes vers la firme aux deux chevrons.

Dans quelle mesure Citroën a-t-il atteint ce double objectif ? C’est difficile à dire : si le désire d’acquérir une Citroen Ami 6 se présente naturellement au propriétaire de 2 CV soucieux de s’élever dans la hiérarchie automobile, par contre, la 3 CV Citroën se heurte auprès des « non-Citroenistes » à la forte concurrence des R4 L, R8, Simca 1000, sans parler des modèles étrangers.

L’Ami 6 a abandonné la toilette austère de la 2 CV. Elle n’a pas craint d’adopter la ligne la plus hardie pour la lunette arrière, les phares et la calandre. Les banquettes sont très agréables, et on a, à l’intérieur, une bonne impression d’espace. L’inversion de la lunette arrière et le débordement du toit jouent le rôle de pare-soleil. Il reste que, vu de l’extérieur, l’Ami 6 fait voiturette, plutôt que vraie voiture. L’absence de toute glace descendante doit contribuer à donner cette impression.

Caractéristiques Citroen Ami 6

Caractéristiques

Et pourtant tous ceux qui ont conduit une Ami 6 savent qu’elle dispose de véritables qualités routières ; sa tenue de route est exceptionnelle : il faut multiplier les fautes pour qu’elle se rebiffe ; à cela s’ajoute une bonne synchronisation des vitesses et, en particulier, un troisième rapport qui monte assez haut. Du même coup, malgré une vitesse de pointe relativement faible, l’Ami 6 permet de réaliser sur route des moyennes très acceptables, et les dépassements sont aisés.

Sur le nouveau modèle équipé d’amortisseurs, la suspension n’est plus flottante (ou l’est moins) : le retour à la position normale s’effectue maintenant avec moins de heurts, ce qui facilite la conduite « à pleins gaz ».

Le freinage est efficace ; il est nécessite seulement une assez forte pression du pied.

Il va de soi que la Citroen Ami 6 n’est pas sans défauts. Au premier rang, nous mettrons le prix, qui nous parait trop élevé pour une 3 CV. Il faut ajouter que l’Ami 6 est encore trop bruyante. C’est là un point auquel Citroën pourrait, nous semble-t-il, assez aisément remédier.

Sous ces réserves, l’Ami 6, économique en essence et d’un entretien facile, remplit son rôle de voiture de tout repos faite pour la conduite paisible.

 

Principales qualités :

  • Très bonne tenue de route
  • Bon confort

 

Principal défaut :

  • Prix d’achat élevé pour une 3 CV