Une DS simplifiée…

Version « bas de gamme » de la Citroen DS, l’ID est lancée en mai 1957. Elle se distingue de la DS par sa finition moins luxueuse, mais surtout sa boite de vitesse à embrayage classique et la direction et freinage non assistés. Paris Balade vous propose de découvrir un essai de la Citroen ID 19 datant de 1960 et réalisé par l’Auto Journal.

 

L’essai

Citroen ID 19 caractéristiques

Caractéristiques

Le moteur quatre cylindres en ligne de la l’ID 19 dispose, selon le constructeur, d’une puissance réelle de 66 CV à 4 500 t/m ; ce qui est est relativement peu élevée pour une telle cylindrée. A Montlhéry, nous avons trouvé une vitesse maximum supérieure à 143 km/h et le kilomètre départ arrêté a été parcouru en 40’’ 1/5.

On le voit, ces résultats sont fort intéressants pour une voiture de cette catégorie, bien que l’on ne retrouve pas toujours la même impression de célérité sur la route. En effet, l’ID 19 souffre d’un manque de puissance, malgré sa légèreté, son aérodynamisme réel et le bon étagement de sa boîte de vitesse.

En revanche, la consommation d’essence est intéressante puisque, pour une utilisation moyenne, l’usager ne devrait pas dépasser 11 litres.

Notons également la bonne synchronisation de la boîte de vitesses, sauf bien entendu pour la première, qui ne bénéficie pas de ce perfectionnement.

Depuis qu’un système d’assistance hydraulique a été adjoint au maître-cylindre de freinage, la progressivité et la douceur de la pédale sont devenues normales et le freinage peut être considéré comme satisfaisant.

Tableau de bord Citroen ID 19

Tableau de bord

L’ID « Confort » a une bonne tenue de route et procure une grande impression de sécurité. Grâce à la suspension hydraulique, le confort ne peut être critiqué et nous trouvons réalisée ici, comme dans le cas de la DS, la meilleure solution du fameux compromis confort-stabilité. La bonne adhérence des pneus X recommandée formellement pas le constructeur contribue sans doute fortement à la tenue de route.

Quant à la direction non assistée, on peut lui reprocher d’être un peu ferme, surtout pour les manœuvres en ville et en montagne et un peu fatigante à la longue en raison de la lourdeur du train avant.

L’ID « Confort », livrée contre supplément, possède l’intérieur de la DS avec sin tapis de sol en Dunlopillo et sièges plus confortables. A l’arrière, deux personnes sont très à l’aise, mais il est difficile de s’y asseoir pour un long voyage. A l’avant, le renflement du moteur et les sièges séparés empêchent la présence d’un troisième passager. Ainsi l’ID, comme la DS, n’est qu’une très confortable quatre places. La visibilité est bonne vers l’avant et sur les côtés, mais le ridicule rétroviseur, trop petit, nous empêche de porter un même jugement sur la visibilité arrière. Notons encore une aération bien étudiée, la présence sur le type « Confort » d’une montre et d’un lave-glace. Déplorons la lenteur des essuie-glace et l’absence de contrôle de la pression d’huile du moteur et de la température de l’eau.

En conclusion, on peut dire que la Citroen ID 19 est plus une grande routière pour pays de plaine qu’une montagnarde et qu’elle plus à l’aise sur les routes modernes et les autoroutes qu’en ville.

 

Qualités :

  • Suspension très confortable
  • Faible consommation
  • Très bonne tenue de route
  • Performances satisfaisantes
  • Bonne boîte de vitesses
  • Freinage endurant et efficace
  • Très bonne habitabilité pour quatre
  • Bonne visibilité vers l’avant
  • Vaste coffre à bagages
  • Equipement en léger progrès (ID Confort)

 

Défauts :

  • Faible puissance à faible régime
  • Direction encore fatigante
  • Graves lacunes dans la finition
  • Première non synchronisée
  • Prix élevé pour une quatre places
  • Accessibilité mécanique discutable
  • Mauvaise visibilité vers l’arrière
  • Voiture trop lourde de l’avant

Essuie-glace très mal étudiés