La berline statutaire Italienne, la Fiat 130

Lancée en 1969, la Fiat 130 représente alors le sommet de la gamme Fiat. La marque Transalpine essaye alors de se placer dans le sillage de Mercedes et Bmw et se lance dans le haut de gamme. Produite à 15 000 exemplaires, la 130 ne connaitra jamais le succès souffrant du manque d’image de Fiat dans ce secteur. Paris Balade vous propose un essai de la Fiat 130 réalisée par Europe Auto en 1969. Bonne lecture !

L’essai

Depuis quelque temps, la gamme Fiat souffrait d’un déséquilibre certain. Une série de modèles nouveaux ou renouvelés était conduite pas un modèle de prestige nettement dépassé. En effet, la 2300 commençait à devoir reconnaitre son âge tant dans le domaine de la carrosserie que dans celui de la mécanique. Ce déséquilibre est corrigé ; la gamme Fiat est menée à la conquête du marché automobile par une figure de proue toute nouvelle, la 130.

L’originalité n’est pas le caractère dominant de la carrosserie de la Fiat 130. C’est une berline classique qui réussit à paraître relativement élancée malgré une taille et un poids respectables (plus d’une tonne et demie). Une ligne de ceinture surbaissée et l’ampleur des surfaces vitrées assurent une excellente visibilité. La sobriété de l’ensemble est sauvée de l’austérité par quelques détails de qualité : projecteurs jumelés munis de lampes à iode ; doubles phares de recul à l’arrière ; roues en alliage de magnésium ; revêtement du bas de caisse en acier inoxydable.

La recherche de la qualité marque également l’aménagement intérieur : moquette de draps, gamme complète des instruments et gadgets (compte-tours, pendulette électrique, rideau pare-soleil pour la lunette arrière, commande électrique des glaces sur option). Le confort du conducteur a été l’objet de soins particuliers. Il peut se composer une position de conduite sur mesure : siège d’un excellent dessin aisément réglable en inclinaison et en éloignement ; instruments groupés dans un cadre horizontal unique placé sous les yeux.

Fiat 130 caracteristiques

Caracteristiques

Les deux principaux atouts mécaniques de la Fiat 130 sont constitués par un 6 cylindres en V à double arbre à cames en tête et par une transmission automatique Borg-Warner. Ce deuxième atout sera discuté. Son apport est indéniable en conduite normale. En conduite sportive, en revanche, des trous se font sentir. Il est vrai que les amateurs de ce type de conduite peuvent disposer, en option, d’une boite manuelle à cinq rapports. Le moteur, lui, ne suscitera aucune critique. Il monte vite en régime et offre la souplesse habituelle des six cylindres.

Silencieuse, spacieuse, confortable, bien climatisée, la Fiat 130 n’est pas une voiture sportive mais une voiture de prestige capable de bonnes performances. C’est la concurrente des Bmw, Mercedes et Rover.

Avec la 130 la gamme Fiat offre le plus ouvert des éventails : de la voiturette de ville – la 500 – à la grande routière raffinée.

 

Principales qualités :

Confort, finition et tenue de route

 

Principale défaut :

Transmission mal adapté à la conduite sportive