La Mercedes 560 SEL : un haut de gamme dépassé en 1988 ?

Lancée en 1979, la Mercedes W126, dans sa déclinaison la plus luxueuse, la 560 SEL (L pour version longue) est essayée en 1988 par l’Auto Journal. L’essai assez critique, s’explique par le « coup de vieux » qu’a subit la classe S avec la sortie de sa concurrente, la Bmw série 7. Le retard pris par Mercedes s’explique à l’époque par l’absence de moteur V12 (motorisation disponible sur la Série 7). La marque à l’étoile voulait absolument sortir sa nouvelle classe S (la future W140) avec un tel moteur pour ne pas céder de terrain à Bmw. Ainsi la W126 sera la classe S la plus longtemps produite (de 1979 à 1991), le temps que Mercedes mette au point son V12 (future 600).

Pour avoir utilisé pendant de très longs trajets une Mercedes W126 (300 SE), l’équipe de Paris Balade peut vous garantir, que malgré les critiques de l’Auto-journal, une telle voiture est bien plus confortable et silencieuse que nombre de voitures, y compris dites « premium » encore produite en 2014 !

 

L’essai

En attendant la sortie d’un moteur V12 et d’une nouvelle carrosserie qui permettront à Mercedes de lutter à armes égales avec Bmw, l’éternel rival, la berline longue Mercedes 560 SEL parvient en fin de carrière, ce qui arrive à toutes les voitures. Elle n’en reste pas moins inattaquable sur la plan de la qualité et possède encore quelque atouts de grande classe. Son gros moteur V8 de 5 547 cm3 tout en alliage léger et alimenté par une injection électronique, développe 300 ch avec un couple énorme de 46 mkg. Son brio ne fait aucun doute mais il devient plutôt bruyant à haut régime. Il est aussi obligatoirement accouplé à une boite automatique à quatre rapports dont l’échelonnement donne satisfaction dans la plupart des cas, ville, routes ou autoroutes. Pour la vitesse maximale, Mercedes a aussi vu en grand puisque nous avons chronométré la Mercedes 560 SEL, ses 5,16 m de long et ses 1 800 kg à 246 km/h, ce qui, on conviendra, n’est pas banal pour une voiture de cette classe. De même, elle se permet des accélérations très brillantes, 27,3 s aux 1 000 m et des reprises dignes des meilleurs.

Tableau de bord Mercedes 560 SEL

Tableau de bord Mercedes 560 sel

Il est évident que sa consommation n’est pas des plus modestes, comptez sur 20 l en conduite rapide. Bien que restant de très bon niveau, tenue de route, freinage et direction ont pris de l’âge et ne sont plus tout à fait comparables avec le comportement routier de ses plus jeunes rivales.

Les lignes de la carrosserie ne sont plus tellement au goût du jour même par rapport aux Mercedes plus petites. La Classe S a pris de la bouteille, il devient urgent de la remplacer. On comprend mal comment un constructeur comme Mercedes a pu se laisser surprendre ainsi, surtout sur son haut de gamme. Seul Rolls-Royce possède le privilège de pouvoir vendre au plus haut tarif des modèles complètement dépassés ! Il faut aussi que Stuttgart rattrape Munich sur ce terrain.

 

Qualités Mercedes 560 SEL :

  • Vitesse très élevée
  • Puissance disponible
  • Bonne boite auto
  • Grandes places arrière
  • Belle présentation

 

Défauts Mercedes 560 SEL :

  • Carrosserie démodée
  • Moteur assez bruyant
  • Comportement un peu dépassé
  • Et le tarif…