La Peugeot 104 : la plus petite berline du monde

Lancée en 1972, la Peugeot 104 est alors la « plus petite berline du monde ». Malgré sa carrosserie ressemblant à une 5 portes, les premières versions n’étaient pas équipées de hayon. Produite jusqu’en 1988 à plus de 1,6 millions d’exemplaires, elle était l’une des citadines françaises les plus répandues dans les années 70 et 80. Paris Balade vous propose un essai datant de 1974 paru dans l’Action Automobile.

L’essai

Considérée comme chère au moment de son lancement (octobre 1972), la Peugeot 104 occupe aujourd’hui une place logique dans l’échelle des prix par le jeu des hausses successives. Ceci explique en partie un « démarrage » assez lent. L’introduction d’une nouvelle version GL au Salon 74 sera la bienvenue.

 

Finition et équipement :

On est allé encore plus loin qu’avec la 204 (à ses débuts) dans la simplification de la présentation et de l’équipement, et même par certains détails de la finition. La recherche du plus bas prix de revient est par trop évidente, bien qu’il ne manque rien d’essentiel. C’est plutôt une question d’aspect général.

 

Confort :

Bon pour les sièges bien dessinés et suffisamment grands ; bon aussi pour la suspension en général ; moyen sur les routes abimées ; médiocre en ce qui concerne le niveau sonore de la mécanique (moteur et, surtout, boite).

Peugeot 104 Tableau de bord

Le tableau de bord de la 104

 

Habitabilité :

La 104 est la petite berline 4 portes européenne ; habitabilité correcte pour quatre personnes, très bonne à l’avant ; l’assise de la banquette arrière est un peu courte. Largeur aux coudes AV/AR : 127/126 cm. Bonne visibilité dans toutes les directions.

 

Coffre :

Dégagé de la roue de secours logée sur le moteur, le coffre a une capacité moyenne (228 dm3). La découpe descend au niveau du pare-chocs mais il est peu aisé d’accéder au fond.

 

Moteur :

Ayant un peu trop d’inertie, ce petit 954 cm3 donne une puissance satisfaisante et monte allègrement très haut en régime sans paraitre en souffrir. Si l’on veut de bonnes performances, il faut le solliciter beaucoup et il ne fait pas preuve d’une très grande souplesse en reprise à bas régime. D’autre part, sa consommation est, proportionnellement, relativement élevée.

 

Transmission :

Bon embrayage (douceur et progressivité) et boîte de vitesse bien étagée. Malheureusement cette boite siffle en permanence et la commande n’est pas un modèle de précision. Un point à revoir.

 

Direction :

Quelques petites réactions, bonne démultiplication (3,4 tours), très grande légèreté qui n’exclut pas la précision. Tendance à s’alourdir en conduite rapide. Braquage correct.

 

Tenue de route :

Peugeot 104 performances

Performances

Mieux équilibrée qu’une 204, la 104 a un comportement sousvireur moins accusé et extrêmement sain. A la limite la voiture peut, en certaines circonstances, devenir neutre. En conduite normale, le plus significatif est que l’on n’a absolument pas l’impression d’avoir en main une traction avant.

 

Freinage :

Il n’y a pas de servo et la pression à exercer sur la pédale peut sembler un peu forte. Mais les freins remplissent très bien leur office, le dosage est facile et l’efficacité comme la tenue à chaud sans problème.

 

Conclusion :

Peugeot a joué la carte de la berline 4 portes mais il manque à la 104 une certaine originalité sur le plan de l’esthétique et d’autre part, on ne comprend pas pourquoi le montage d’un hayon arrière avec banquette repliable n’a pas été jugé utile.

 

POUR :

–          Tenue de route

–          Freinage

–          Habitabilité

–          Confort

 

CONTRE :

–          Présentation

–          Esthétique

–          Commande de boite

–          Pas de hayon arrière

 

Pour en savoir plus sur ce modèle, n’hésitez pas à visiter la page du club 104 : http://www.club104peugeot.fr/