Un des plus grands succès de l’histoire automobile : la Volkswagen Golf !

Lancée en 1974 la Volkswagen Golf fut produite à plus de 6 millions d’exemplaire jusqu’en 1984 (et même 1993 en version cabriolet). Cette traction dessinée par l’Italien Giugiaro révolutionna complètement la gamme Volkswagen qui s’appuyait principalement sur le moteur arrière refroidi par air… Preuve de son succès c’est aujourd’hui la 6ème génération de Golf qui est toujours le fer de lance des ventes de Volkswagen.

Paris Balade vous propose de découvrir un essai de la Volkswagen Golf 1500 LS réalisé en 1974 par l’Action Automobile.

L’essai

Le renouvellement de gamme chez Volkswagen (avec Audi) prend l’allure d’un tourbillon : Audi 80, 100 et maintenant 50, VW Passat, Scirocco et puis Golf en attendant la suite. Une gigantesque partie de Meccano avec carrosseries, moteurs, transmissions interchangeables. La Golf (la dernière née de VW) est ici présentée dans sa version LS 1500 la plus évoluée.

Finition et équipement :

L’aménagement intérieur est repris de la Scirocco, avec une très bonne disposition des instruments et commandes. Présentation soignée, garnissages gais, équipements nombreux que dissimule une simplicité apparente.

Confort :

Bonne conception de la suspension dans ce domaine ; d’autre part, le niveau sonore est limité à un niveau raisonnable ; enfin les sièges avant et arrière permettent une position agréable.

Habitabilité :

Cette petite berline 2 portes offre un habitacle avant généreux ; à l’arrière, la banquette convient pour deux adultes, mais la place est assez limitée pour leurs jambes. Noter que la banquette AR est repliable. Largeur aux coudes AV/AR : 132.5/137 cm. Accès à l’arrière pas trop difficile.

Tableau de bord Volkswagen Golf

Tableau de bord

Coffre :

Déjà intéressant en usage berline (350 dm3), le volume peut atteindre 700 dm3 si on utilise la Golf en break ; accès facile par un large hayon relevable, mais seuil placé haut. Largeur : 105 cm ; profondeur : 60 cm ; hauteur : 40 cm (volume normal).

Moteur :

Ce 1500 transversal dispose de solides qualités : il est puissant, il est remarquablement souple à tous les régimes, il est sobre et ne fait pas beaucoup de bruit. Ses aptitudes à tourner vite militent en faveur d’un compte-tours.

Transmission :

Excellente boîte de vitesse et embrayage bien progressif. Commande précise qui facilite la manœuvre, levier central bien placé, synchronisation sans défaillance, très bon étagement avec une 2ème qui semble inépuisable (près de 100 km/h).

Direction :

3,5 tours de volant de butée à butée, mais la direction pourrait gagner un peu légèreté (peut-être le rappel est-il trop accusé). Précision agréable. Manœuvres faciles grâce à un bon braquage ; réactions moyennes dans le volant.

Tenue de route :

Performances Volkswagen Golf

Performances

L’agilité de cette voiture ressort des résultats obtenus à Montlhéry ; une tenue de route dont la limite semble être l’expérience ou le courage du conducteur. On retrouve les qualités de base de toutes les VW de la nouvelle génération. Comportement sousvireur sans exagérations, très bonne précision de guidage. Une efficacité routière qui permet de ranger cette petite berline parmi les sportives.

Freinage :

Rien à dire, si ce n’est que le servo est efficace et que les freins ne nous ont posé aucun problème, ni de stabilité, ni d’endurance.

Conclusion :

Un compromis intéressant utilisant un moteur de cylindrée moyenne dans une carrosserie de gabarit réduit. On s’y retrouve largement en maniabilité, en brio et en performances. Mais les vertus du moteur font que, par sa souplesse, la conduite normale est vraiment très agréable.

POUR :

  • Performances
  • Maniabilité
  • Tenue de route
  • Présentation
  • Berline-break

CONTRE :

  • Prix élevé
  • Habitabilité AR
  • Direction collante
  • Glaces AR fixes