L’histoire des Grandes eaux de Versailles

Versailles est le fruit de la jalousie d’un jeune roi, Louis XIV, qui avait été marqué par la splendeur du château de Vaux-le-Vicomte lors de la fête organisée le 17 août 1661 par le surintendant Fouquet. En réponse, Louis XIV fit bâtir sur le site de Versailles une somptueuse résidence royale entourée d’un parc agrémenté de nombreuses fontaines, bassins et jets d’eau. Le défi est hors pair. Construit sur des terrains marécageux, le parc n’est pas à proximité immédiate d’une source d’eau vive et se trouve 142 m au-dessus de la Seine, distante de plusieurs km. La seule ressource naturelle, l’étang de Clagny, est alimentée par quelques ruisseaux sans importance. Il faudra donc d’importants travaux d’hydraulique pour faire venir l’eau de loin. L’aménagement du parc et son approvisionnement en eau représenteront un tiers du coût total de construction du château de Versailles.Jardins château versailles

Le premier système hydraulique du château est constitué d’un modeste réservoir de 100 m3. Il est alimenté par une pompe mue par un cheval tirant l’eau de l’étang de Clagny ainsi que par trois moulins à vent qui puisent l’eau de l’étang à l’aide d’une chaîne de godets. Le système hydraulique permet d’alimenter une douzaine de fontaines. Le 17 août 1666, Louis XIV inaugure les premières Grandes eaux de Versailles mais il trouve les réalisations bien modestes au regard de ses ambitions. Le roi veut rajouter d’autres fontaines pour éblouir les invités.

Des travaux colossaux sont à nouveau entrepris à Versailles. Les eaux de la Bièvre sont détournées, des barrages édifiés, un aqueduc de 1500 m élevé, des étangs artificiels créés. En moins d’un an, une équipe de charpentiers construit une machine monumentale et coûteuse, dite la machine de Marly, qui sera inaugurée en 1682, en présence du roi et de la cour. Elle pompe l’eau de la Seine et alimente les fontaines du château de Marly dont le plus grand jet (40 m de hauteur) à l’époque de tout le royaume de France. Deux nouveaux aqueducs acheminent cette eau à Versailles.

Machine hydraulique MarlyLa machine de Marly se révèle insuffisante. Louis XIV ordonne de chercher une autre source d’approvisionnement. Le projet de creuser un canal non navigable reliant l’Eure au domaine de Versailles, voit le jour. Vauban est chargé de superviser les travaux. Le canal d’une longueur de plus de 80 km devait avoir une pente de 14 à 17 cm par kilomètre d’écoulement. Les travaux débutent en 1685. 30 000 hommes sont engagés pour les réaliser. Deux aqueducs sont construits dont celui à Maintenon de 5 000 m de long. Aujourd’hui ses ruines font partie du parc du château de Maintenon. Les travaux sont interrompus en 1688 à cause de la fièvre paludéenne qui décime les ouvriers. A cela s’ajoute la guerre contre la ligue d’Augsbourg qui durera 9 ans et épuisera les finances du royaume.

Louis XIV meurt en 1715. La cour s’installe à Paris.

Le système hydraulique des jardins de Versailles est l’œuvre d’une célèbre dynastie de fontainiers originaire de Florence qui fut au service des rois de France d’Henri IV à Louis XV. Il s’agit de la famille Francine (Francini en italien). Les Francine se succédèrent de père en fils détenant de 1623 à 1784 la charge d’intendant des eaux et fontaines royales. A leur actif, les jeux d’eau des châteaux de Saint Germain en Laye, Fontainebleau et Versailles. A Versailles, ils firent preuve d’une grande imagination : jets entrecroisés du bosquet des Trois fontaines, cascades du bosquet des Rocailles, jet de 27 m du bassin du Dragon, le plus haut de tous. C’est encore à Versailles que les Francine réalisèrent les premiers tuyaux de fonte de France. Le manque d’eau les obligea à faire jouer les bassins en alternance au passage du roi. Un coup de sifflet servait de signal…
grandes eaux de versailles châteauAujourd’hui le système hydraulique de Versailles n’a guère changé. Neuf fontainiers interviennent tout au long de l’année sur ses différents éléments. Fin octobre, les conduites sont vidées ; les canalisations et les vannes sont nettoyées et graissées. En janvier/février, commencent les travaux de restauration sur les fontaines ; les vases et vasques en plomb sont remis en état. En février/mars, les canalisations sont de nouveau remplies d’eau ; les bassins sont vidés, nettoyés et remplis. Les fontainiers procèdent ensuite au réglage des fontaines, à la vérification des voûtes et à la réparation des conduites dont 70% sont d’origine. Au printemps, les Grandes eaux musicales sont lancées, suivies des Grandes eaux nocturnes en été.

Sachez que la mission des fontainiers est de conserver les bassins et les fontaines à l’identique, et de protéger le patrimoine hydraulique de Versailles en utilisant les techniques anciennes transmises de génération en génération depuis plus de 350 ans.

Vous pouvez découvrir le spectacle son et lumière des Grandes eaux de Versailles en nocture jusqu’au 17 septembre 2016 en compagnie de Paris Balade qui vous propose de vous emmener au château en voiture de collection. Tous les samedis soir, 2h30 de promenade magique dans les jardins du château dont le feu d’artifice – éblouissant et éclaboussant – sera l’apogée. Il est tiré depuis le Grand canal.

Où ?

Château de Versailles

 

Quand ?

Tous les samedis du 18 juin au 17 septembre 2016 Grandes eaux de Versailles

Mise en eau de 20h30 à 22h40. Début du feu d’artifice vers 22h50