A quelques pas de l’Hôtel de ville, la Tour Saint Jacques culmine à plus de 50 mètres. Elle veille sur le quartier de Châtelet depuis 1523. Paris Balade vous raconte aujourd’hui son histoire.

Une étape vers Saint-Jacques de Compostelle

Eglise Saint Jacques la boucherie

Eglise Saint Jacques la boucherie

Vers les années 810, guidés par une étoile brillante, des bergers espagnols découvrent le sarcophage contenant la dépouille de l’apôtre Saint-Jacques au milieu d’un champ. Une église est alors bâtie sur ce champ de l’étoile, Campus Stellae en latin : Compostelle et son célèbre pèlerinage viennent de naître. Ce pèlerinage va rapidement devenir l’un des plus importants du moyen-âge avec ceux de Rome et Jérusalem. Ainsi les pèlerins venant du Nord ou des Iles britanniques prennent un chemin passant par Paris. Au XIème siècle, il est donc décidé de construire un lieu de culte servant de point de rendez-vous pour les pèlerins : l’église Saint-Jacques-la-Boucherie. Elle doit ce nom à sa proximité avec le quartier de la « Grande Boucherie » qui regroupe les bouchers Parisiens installés sur les bords de la Seine. Ce surnom permet également d’éviter toute confusion avec d’autres églises consacrées à l’apôtre Jacques.

Durant la Révolution, l’église est détruite et seul le clocher, baptisé tour Saint Jacques reste debout. Au début du XIXème siècle, un fabricant de plombs de chasse s’offre la tour et utilise sa hauteur de plus de 50 mètres pour faire tomber du plomb en fusion dans une cuve d’eau froide située en contre-bas.

La restauration de la tour Saint Jacques

C’est en 1836 que la ville de Paris se porte acquéreur de la tour Saint Jacques. Dans un premier temps, les nombreuses statues représentant des saints, ainsi que la statue de Saint Jacques le Majeur qui surplombe la tour sont refaites.

En 1852, les travaux engagés à l’occasion de la réalisation de la rue de Rivoli font décider de la restauration du clocher. La colossale opération est supervisée par l’architecte Baltard. Des fondations, aux statues, en passant par les parties basses, tout est entièrement remis en état.

La Tour Saint Jacques en 1866

La tour vers 1866.

1891 voit également l’installation d’une station météo au sommet de la tour Saint Jacques. Cette station dépend directement de l’observatoire du parc Montsouris. Ce n’est pas la première fois que la tour s’associe à la science. Blaise Pascal y aurait effectué des expériences sur l’apesanteur au XVIIème siècle.

Aujourd’hui il est possible de visiter la tour et de profiter de la magnifique vue qu’elle offre sur la capitale. Attention, il s’agit de visites guidées uniquement avec inscription au préalable, pour en savoir plus, c’est ici.

Vous pouvez également embarquez à bord de nos voitures de collection pour notre balade Paris insolite ou Rive Gauche au cours desquels vous passerez devant la tour confortablement installé dans nos luxueuse berlines des sixities.

Où : Square de la tour Saint Jacques, 75004 Paris.

Tarif de la visite : 10 euros.