Paris Balade vous raconte l’histoire du jardin des plantes à Paris. Voulu par Louis XIII, il est aujourd’hui un excellent endroit pour profier de verdure dans la capitale.

Un jardin royal

C’est en 1635 que Louis XIII décide d’aménager un espace vert entre la Biève, rivière aujourd’hui enterrée, et la rue Geoffroy-Saint-Hilaire. A l’époque, les jardins sont à la mode, sous l’impulsion italienne. Ils sont alors souvent construits près des facultés de médecine servant de jardins botaniques.

C’est le médecin personnel du Roi, Guy de La Brosse qui va le plus œuvrer pour la réalisation du jardin des plantes, obtenant notamment l’appui de Richelieu. Initialement nommé Jardin Royal des plantes médicinales, il constitue une réserve de plantes dotées de vertus curatives. Des cours de chimie, de botanique et d’anatomie du règne animal y sont également donnés gratuitement aux futurs médecins et apothicaires.

Le château qui avait été acheté avec ses terres pour accueillir le jardin est surélevé au XVIIIème siècle pour y installer un cabinet d’histoire et recevoir les collections royales de zoologie et de minéralogie. C’est en 1718 le jardin prend le nom de « Jardin royal des plantes » puis « jardin du roi ».

En 1739, Louis XV nomme le comte Georges Louis Marie Leclerc de Buffon (1707-1788) nouvel intendant du jardin des plantes. Homme d’affaire, écrivain, philosophe et naturalise, il conservera ce poste jusqu’à sa mort en 1788. Il contribuera grandement à embellir le jardin et à la construction, en 1787, de l’amphithéâtre Verniquet destiné aux enseignements des professeurs du jardin royal. Une statue de Buffon se trouve aujourd’hui dans le jardin des plantes le montrant assis et consultant des documents.

statue Buffon jardin des plantes
La statue de Buffon

La ménagerie et le muséum d’histoire naturelle

Sous la Révolution, le jardin du roi devient jardin national. En 1793 y est fondé le Muséum national d’histoire naturelle. Suite à l’interdiction des spectacles d’animaux dans Paris, la ménagerie s’y installe en 1794. Le publique est rapidement conquis et l’affluence est toujours présente pour voir la lionne Constantine ou la girafe Zarafa offerte par le vice-roi d’Egypte à Charles X. Cette girafe était surtout célèbre pour la façon dont elle était arrivée au jardin des plantes. Son long périple depuis son arrivée à Marseille, se fera en effet à pied. L’expédition de 775 kilomètres sous la direction de Geoffroy Saint-Hilaire prendra de longues semaines !

giraffe Zarafa jardin des plantes
Le voyage de Zarafa

Aujourd’hui, le jardin des plantes se visite librement et l’on peut toujours y découvrir le zoo (entrée à 10 Euros) ou l’incroyable Grande Galerie de l’évolution (10 euros l’entrée). Avec Paris Balade vous pouvez également découvrir tout le quartier du Jardin des Plantes en optant pour notre visite insolite de Paris en voiture de collection.

Laisser un commentaire

Retour haut de page