Comme chaque année le salon Rétromobile réunit tous les passionnés de voitures de collection à Paris. Cette année, une exposition était spécialement consacrée à la marque Tchèque Tatra. L’équipe de Paris Balade y était et vous raconte l’histoire de cette marque atypique à l’origine de nombreuses innovation techniques.

L’histoire de Tatra

C’est dans l’empire Austro-Hongrois que nait la marque dans la ville de Nesseldorf. Ce petit village de Moravie a été rebaptisé Kopřivnice en 1918 à la création de Tchéquoslovaquie. D’abord atelier pour la fabrication de voitures hippomobiles en 1850. C’est en 1897 que la marque se lance dans la fabrication d’automobile, et devient le premier constructeur d’Europe centrale.

Hans LedwinkaL’histoire de la marque est indissociable de celle de Hans Ledwinka (1878-1967). Cet ingénieur arrive à l’âge de 19 ans chez Tatra et y appliquera ses conceptions techniqus d’avant-garde. Il y dirige le bureau d’étude à partir de 1912. La marque prend officiellement le nom de Tatra en 1920. Ce nom évoque les chaines de montagnes toute proches de l’usine.

La Tatra Type 11, présentée au salon de Prague 1923 se caractérise par son moteur refoidi par air. Une technologie que Tatra utilisera pendant toute son histoire. La Type 11 se distingue aussi par son  châssis à poutre centrale et sa suspension à quatre roues indépendantes.

Retromobile Tatra 11

Tatra 11

En 1930, le projet d’étude d’une voiture populaire est lancé. Se basant sur les travaux de Paul Jaray, un ingénieur Suisse spécialisé dans les formes profilées, le prototype V570 est réalisé. Son moteur à l’arrière et sa carrosserie aérodynamique présentent de nombreuses similitudes avec une certains Volkswagen Coccinelle, présentée quelques années plus tard !

Tatra V570

Tatra V570

Si la V570 ne sera jamais commercialisée, la T77, présentée en mars 1934 impressionne par ses lignes aérodynamiques et son moteur V8 de 3 litres installé à l’arrière. Cette luxueuse berline peut atteindre les 150 km/h (chiffre fort respectable à l’époque). Toutes les Tatra construites après le T77 se baseront sur la même architecture (tout à l’arrière, refroidissement par air). En 1937, la T87 la remplace avec un moteur amélioré équipé d’arbres à cames en tête et développant 75 chevaux (160 km/h).

Tatra 77

L’annexion des Sudètes par l’Allemagne en 1938 interrompt la production qui ne sera reprise, pour les véhicules civils, qu’en 1945. La T87 sera ainsi fabriquée jusqu’en 1950. Elle sera d’ailleurs exposée au Salon de Paris en 1947 et 1948.

Tatra 87

Tatra 87

En 1948, la plus petit Tatraplan est lancée. Ce modèle fera connaître la marque à l’international puisque plus de la moitié de la production sera exportée. Elle participera même au Rallye de Montecarlo.

Tatraplan T600

Tatraplan T600

La Tatra 603, dévoilée à la foire de Brno en 1956, brille par son CX de 0,36. Son V8 de 2,5 litres développe 95 chevaux et emmène la voiture à 160 km/h. Ses 3 phares centraux à l’avant apportent encore plus d’originalité à sa carrosserie aérodynamique. Cette vaste berline, pouvant acceuillir 6 personnes, sera principalement utilisée comme voiture officielle dans les administrations. Ceci explique sa faible production de 20 422 exemplaires en près de 20 ans de production.

Tatra 603

Tatra 603

La Tatra 613 doit sa carrosserie moderne à l’Italien Vignale. Lancée en 1973, son nouveau moteur V8 à 4 ACT l’emmène à 190 km/h (165 chevaux). Ses lignes anguleuses tranchent avec la 603, mais son dessin est dans l’air du temps. Elle recevra peu d’évolutions au fil des ans et les changements politiques survenus en 1990 compliqueront sa fin de carrière. Elle sera produite à 11 000 exemplaires jusqu’en 1996.

Tatra 613

Tatra 613

La dernière Tatra sera la T700. Modernisée à l’intérieur, et redessiné par l’Anglais Geoff Wardl, elle ne trouvera pas le succès et son arrêt en 1998 marque la fin de l’aventure Tatra dans l’automobile.

Tatra T700 Retromobile 2020

Tatra T700

Pour en savoir plus sur Tatra, n’hésitez pas à vous offrir l’excellent livre de Bernard Vermeylen, Voitures des pays de l’Est aux editions ETAI. Si cette article vous a donné envie de voyager dans le temps, embarquer avec Paris Balade pour une visite guidée de la capitale à bord d’une de nos voitures de collection.

 

Où ?

Parc des expositions, 1 place de la porte de Versailles, 75015 Paris

Quand ?

Du 5 au 9 février 2020

Combien ?

23 euros sur place, 21 euros en ligne.