L’équipe de Paris Balade raconte aujourd’hui des berlines BMW 1500 à 2000 de la nouvelle classe de la marque de Munich. Un modèle qui sauva la marque de la faillite au milieu des années 60.

Histoire et évolution

Au début des années 60, la marque Bavaroise va mal, entre la petit 700 et les grosses V8 baroque, elle ne propose rien dans la classe moyenne. C’est à Wilhelm Gieschen qu’est confié la tâche de réaliser un nouveau moteur de 1,5 litres pour proposer une berline moins banal que techniquement qu’une Ford ou une Opel qui reprendrait la tradition BMW d’avant-guerre. Le 1500 à arbres à cames en tête avec bloc en alliage léger s’accompagne de trains roulants modernes à 4 roues indépendantes. Le bureau de style de BMW va faire appel à Giovanni Michelotti qui dessine une berline équilibrée et typée, caractérisée par sa calandre s’étirant de chaque côté du fameux double haricot.

La présentation de la BMW 1500 au salon de Francfort 1961 est un énorme succès, au point que 20 000 commandes sont enregistrées à la fin de l’année alors qu’aucun délai de livraison ne peut être assuré. A l’automne 1963, une 1800 plus puissante et plus cossue, doublée d’une 1800 TI à deux carburateurs Solex voit le jour. Offrant 110 chevaux et 175 km/h, elle fera la joie des préparateurs et pilotes s’assurant des victoires de classe à Spa ou sur le Nürburgring.

BMW 1500 nouvelle classe

Au salon de Bruxelles 1966, la Nouvelle Classe est présentée. Berline à 2 litres se distinguant par ses énormes projecteurs trapézoïdaux et par ses feux arrière élargis. Tout comme la 1800, elle est livrable avec une boite automatique ZF à sélecteur au plancher. Pour le millésime 1969, d’importante modifications sont apportées aux berlines BMW : toutes bénéficient d’un freinage amélioré à double circuit et d’un tableau de bord redessiné avec une grande visière face au conducteur.

En 1972, la 2000 tilux cède la place à la 2000 tii encore plus puissante grâce à l’adoption de l’injection Kugelfischer. A peine plus chère qu’une DS 21, elle sera pourtant peu diffusée (2000 exemplaires à peine). La production s’achève en 1972, avec le remplacement par la BMW 520 à la carrosserie bien plus moderne.

Bmw 2000

Acheter une BMW 1500

La mécanique, à condition d’avoir été correctement entretenue ne pose pas de problèmes particuliers, les accessoires de fabrication allemande vieillissent plutôt bien. Il n’en est pas de même pour la carrosserie. Les ailes avant sont particulièrement exposées, de même que le plancher de coffre. Inspectez aussi les attaches de trains arrière et les ancrages d’amortisseur.

Combien ?

Bmw  1500 : 14 000 euros

Bmw 1600 : 15 000 euros

Bmw 1800 / 2000 : 16 500 euros

Bmw 2000 tilux : 28 500 euros

Bmw 2000 tii : 30 000 euros