Une familiale sage mais robuste : Opel Rekord C

Produite à plus d’1,2 millions d’exemplaires la Opel Rekord C sera la plus vendue de la lignée des Rekord (de 1967 à 1972). Cette propulsion classique proposait une large gamme de moteurs allant du petit 1500 au six en ligne 2200. Nous vous proposons de découvrir un essai de la Rekord réalisé en 1969 par Europe Auto.

L’essai

Opel Rekord C caractéristiques

Carte d’identité

Il est des voitures qu’on choisit pour leur ligne, d’autres pour leur moteur, d’autres encore pour leur commodité. L’automobiliste qui choisit une Opel Rekord C ne choisit pas un modèle : il opte pour une politique. Il ne cherche pas à se griser de moyenne. Il opte pour un standing raisonnable. Au volant de la Rekord, il a l’impression de conduite une grande voiture, mais son budget auto reste dans les limites de la gestion « en bon père de famille ». La ligne est « made in USA » mais la finition et la robustesse sont « made in Deutschland ».

La gamme Opel Rekord C est suffisamment large pour accueillir des partisans de revenus différents. Pour qui le peut, le brio du quatre cylindres 1,9 litre. Sinon le 1,7 litre.

Quel que soit le moteur choisi, la voiture offre un éventail d’honnêtes qualités techniques ; une tenue de route sûre sans être exemplaire ; une suspension ni trop sèche (pour le confort) ni trop souple (pour le comportement routier). Un bon point pour le freinage. Opel y a consacré tous ses soins (disques à l’avant, servofrein et double circuit) ; on ne badine pas avec la sécurité.

Principale qualité

Un compromis réussi entre le standing et le raisonnable

Principal défaut

Même réussi, un compromis reste un compromis

Vitesse maximum : 140 km/h
De 0 à 100 km/h : 21 secondes
Consommation moyenne : de 9 à 12 litres aux 100 kms