Il ne reste presque plus rien de la forteresse de la Bastille. Prise d’assaut le 14 juillet 1789, la prison commença à être détruite dès le 15 juillet. C’est l’entrepreneur privé Pierre-François Palloy (1755-1835) qui se charge de la démolition. Si certaines pierres furent vendues en guise de souvenir, la majorité servit à la construction d’immeubles et du pont de la Concorde.

On trouve néanmoins encore quelques traces de la forteresse sur place ! Un marquage au sol fait de petits pavés carrés indique le tracé de la forteresse tout autour de la colonne de la Liberté. Au numéro 3 de la place, un plan permet de situer les imposantes fortifications de l’époque.

En 1898, les travaux de percée pour la construction de la première ligne de métro (ligne 1) permirent de découvrir les fondations de la tour de la liberté à hauteur des 211 et 236 rue Saint-Antoine. Ces vestiges furent soigneusement démontés pierre à pierre et déplacés dans le square Henri-Galli où ils sont toujours visibles aujourd’hui.

Tour de la liberte bastille

Au débouché du canal Saint Martin dans le bassin de l’Arsenal, on distingue sur le coté droit en direction de la Seine, un pan entier de muraille. Cet ancien mur de fossé sert aujourd’hui de mur de soutènement au boulevard Bourbon.

Dans le métro, sur le quai de la ligne 5 en direction de Bobigny, on trouve également quelques pierres du mur de la contrescarpe du fossé de la Bastille.

Le carillon de la Bastille fut aussi sauvé de la destruction. En place dans la prison depuis 1764, Il sonna ensuite quelques années dans un café des environs. Racheté par l’état, il est maintenant visible au musée d’art campanaire de l’Isle-Jourdain dans le Gers !

carillon de la bastille

Vous voulez découvrir la place de la Bastille en voiture de collection ? Paris Balade vous proposer de visiter la capitale en voiture de collection des années 60 et 70. De la Mercedes à la Lancia en passant par la Peugeot, vous trouverez forcément votre bonheur. Optez pour notre balade Insolite ou Inconnue pour circuler en mode vintage sur cette place historique.

Retour haut de page