Récupération des points sur son permis de conduire

Vous roulez tranquillement à bord de votre Peugeot 404 sur la route des vacances au milieu des platanes le long de la Nationale 7. Vous maintenez une vitesse suffisante pour refroidir l’habitacle surchauffé par la canicule de juillet. Concentré sur la route et sur la température d’eau qui reste de façon rassurante dans la zone verte, vous n’avez pas vu que le compteur s’approchait des 100 km/h… Grave erreur! Si en 1963, cette « négligence coupable » ne vous aurait valu qu’un reproche de la passagère ou des encouragements des plus jeunes à aller chercher le 120 compteur pour améliorer la sacro-sainte « moyenne », un tel écart peut aujourd’hui rapidement vous transformer en « délinquant notoire » si votre route croise celle d’un radar caché derrière quelques fougères ! Paris Balade vous propose ainsi quelques informations utiles sur le permis à points (existant depuis 1992)…

Si vous commettez une infraction, c’est à partir de cela que vous perdez un point. Il faut attendre minimum 6 mois sans commettre d’autres infractions. Ainsi, le point perdu sera recrédité automatiquement sur votre permis. Par contre, si dans cet espace de temps vous perdez à nouveau des points, l’attente sera longue, à savoir 3 ans de plus. Soyez donc prudents.

Vous pouvez déjà consulter le site internet de portailpointspermis pour en savoir davantage.

Stage de sensibilisation de 2 jours

Chaque personne détenteur d’un permis a le droit de faire un stage volontaire permettant de récupérer 4 points sur ce dernier. La limite maximum de points est 12. Il faut noter que les points obtenus ne pourront pas être mis de côté ou en réserve. Si vous avez perdu 2 points, par exemple, le stage vous permettra de récupérer les deux perdus et pas un seul point de plus. Toutefois ces stages sont obligatoires selon différents cas, comme dans le cas du permis probatoire.