Opel Rekord, une familiale américano-européenne

Produite de 1963 à 1965, l’Opel Rekord A était une autre concurrente de la Peugeot 404 au milieu des sixties. Paris Balade vous propose d’en découvrir un essai réalisé en 1965 par Europe Auto.

 

L’essai

Alors que l’ancienne Opel Rekord tenait à sa réputation de solidité et d’habilité sans se soucier de performances ni d’esthétique, la nouvelle Opel a fait un effort dans ces deux domaines. En matière d’esthétique, elle s’est souvenue des origines américaines de sa grande cousine US, la Chevy II (la nouvelle Opel Rekord est plus longue mais plus basse que l’ancienne). Le résultat est agréable à l’œil mais, si l’habitabilité est fort convenable, le confort se ressent des sièges durs et insuffisamment enveloppants. La position de conduite souffre d’un défaut plus grave : l’espace insuffisant entre la direction et le siège, et ce manque de place pose un véritable problème aux conducteurs affligés de longues jambes. Lors des débrayages, leurs genoux butent contre le volant ; ils doivent conduire jambes écartées.

Opel Rekord A caractéristiques

Caréctéristiques

Côté moteur, le quatre cylindres en fonte tout à fait classique développe une puissance relativement modérée, mais ne donne aucun souci de longévité. L’Opel Rekord est offerte au choix soit avec un moteur 1500 cm3, soit avec un moteur de 1700, soit encore avec un moteur 6 cylindres de 2600 cm3. Dans le domaine des performances, les 1500-1700 soutiennent la comparaison avec les autres 1500-1700 européennes. Quant à la 2600, elle offre tous les avantages de souplesse propres aux six cylindres.

Satisfaisants pour une utilisation normale, la tenue de route et le freinage laisse à désirer en conduite sportive ; les devers de carrosserie sont importants dans les virages serrés, mais la voiture se rattrape aisément. Critique mineure si l’on tient compte du fait que la Rekord n’aspire qu’à être une germano-américaine bien tranquille, qui doit essentiellement son succès à l’esthétique de sa carrosserie et au classicisme de sa mécanique.

 

Qualités :

  • Carrosserie moderne de grande habitabilité
  • Moteur classique et robuste

 

Défauts :

  • Dureté des sièges
  • Peu d’aptitudes à la conduite sportive