La révolution chez Peugeot…

La Peugeot 204 est lancée en 1965 et révolutionne les habitudes du pourtant conservateur constructeur de Sochaux : traction avant (la première de la marque), moteur transversal à arbre à came en tête, freins à disques à l’avant, quatre roues indépendantes. C’est ainsi un modèle arrivé à maturité qu’essaye l’Action Automobile dans son numéro spécial Salon d’octobre 1974. Bonne lecture!

L’essai

Au printemps prochain, la 204 fêtera ses 10 ans. Elle poursuit une belle carrière commerciale qui lui valut d’être à plusieurs reprises le modèle le plus vendu sur le marché Français. Semblable à elle-même depuis son origine, la 204 a fini par atteindre une belle maturité.

Finition et équipement :

Présentation sobre, nette, logique, sans concession à la mode, ni au superflu. Finition devenu correcte au fil des ans. Equipement satisfaisant, bien que réduit au nécessaire.Peugeot 204 tableau de bord

Confort :

Bon sièges, bien dessinés et assurant un excellent maintien ; confort de suspension moyen sur mauvaises routes quand le conducteur est seul à bord ; détente assez brutale de la suspension (arrière surtout) dans certains cas. Bonne note pour le niveau sonore générale.

Habitabilité :

Ample pour quatre personnes ; le levier de changement de vitesse au volant dégage toute la partie avant. A l’avant comme à l’arrière, les occupants trouvent facilement leurs aises. Largeur aux coudes AV/AR : 135/131,6 cm.

Coffre :

Le seuil de chargement est placé haut mais le coffre, avec 300 dm3de volume utile, est amplement suffisant pour la capacité de transport de cette berline. Largeur : 106 cm ; profondeur : 92 cm ; hauteur ; 43 cm. Roue de secours difficile d’accès.

Moteur :

Très agréable par son fonctionnement, ses possibilités (il monte facilement en régime) et la facilité de conduite qu’il procure. Il manque pourtant un peu de souplesse à basse vitesse lorsque la voiture est à mi-charge. D’un point de vue général, le moteur de la dernière berline essayée nous a semblé moins convaincant que dans les premières versions : faut-il incriminer les mesures anti-pollution ?Performances

Transmission :

Très bonne commande de l’embrayage qui, par sa douceur et son efficacité, contribue à la facilité de conduite ; boîte bien étagée et bien synchronisée mais critiquable à cause de la commande (1ère, 2e et marche AR parfois difficiles à engager).

Direction :

La jante du volant est trop fine : il faut crisper les mains dessus ; rappel assez fort, pas de réactions notables, démultiplication agréable (3,5 tours), légèreté qui rend les manœuvres aisées.

Tenue de route :

Si l’on n’adopte pas une conduite sport, la 204 se manie facilement et sans aucun problème. La précision de la direction et l’équilibre de la voiture font qu’on n’imagine pas conduire une traction avant. Si on accélère la cadence, la carrosserie prend trop de roulis, les amortisseurs montrent leurs limites et le comportement sous-vireur se manifeste de façon plus caractéristique.

Freinage :

Très bien, grâce à l’efficacité de l’assistance qui rend le dosage précis. Les freins remplissent bien leur tâche du double point de vue de l’endurance et de la stabilité.

Conclusion :

Une berline de la classe moyenne inférieure, compacte, habitable, confortable et, surtout, très facile à conduire. On souhaiterait un peu plus de brio.

 

POUR :

  • Homogénéité
  • Confort
  • Habitabilité
  • Agrément de conduite

 

CONTRE :

  • Sélection de boite
  • Présentation simple
  • Sifflement boite
  • Manque de brio

 

Vous voulez en savoir plus sur les 204 / 304, n’hésitez pas à consulter le site de l’Amicale Peugeot 204-304 : http://amicale-204-304.com/