Les Peugeot 504 L, GL et TI

La Peugeot 504 est présentée en 1968 pour tirer la gamme Peugeot vers le haut, bien que la 404 reste en production, la 504 remplacera les versions les plus luxueuses de cette dernière. L’Action Automobile essaye en octobre 1974, les différentes versions de la gamme, de la dépouillée L à la luxueuse TI. Bonne lecture!

L’essai

Peugeot s’est attaqué avec la 504 au marché des berlines de classe moyenne supérieure en 1968 et, fin 1970, les 504 ont vu leur cylindrée passer à 2 litres (11 CV). D’autre part, ce n’est qu’en avril 1973 que fut lancée la 504L, version économique, qui prémonition ou vertu du marketing, cadre aujourd’hui parfaitement avec les préoccupations nées de la crise de l’énergie.

 

Finition et équipement :

L’austérité habituelle chez Peugeot se retrouve à tous les niveaux de la gamme mais la présentation comme les équipements sont mieux soignés sur la GL et la TI. Cependant, toutes trois, proportionnellement, bénéficient d’une finition sérieuse. Seule la TI revêt un certain coté luxueux, en particulier lorsque la sellerie est en cuir.

Confort :

La classe de ces voitures détermine un confort de bonne facture par la place dont les occupants disposent, par la qualité des sièges et par l’efficacité de la suspension. Les dossiers devraient assurer un meilleur maintien latéral (L). Niveau sonore dans la bonne moyenne.

Habitabilité :

Berlines spacieuses pouvant convenir à cinq personnes à la rigueur. Les places avant sont très généreuses. A l’arrière, le tunnel de transmission peut constituer une gêne sauf pour un enfant assis au milieu de la banquette. Largeur aux coudes AV/AR : 143/139 cm.

Coffre :

Seuil de chargement assez haut, éclairage intérieur, formes facilitant l’utilisation, volume de 353 dm3(L) et 420 dm3 (GL et TI). Largeur : 131,5 cm ; profondeur : 104 cm ; hauteur : 45 cm (L). Roue de secours mal placée sous le pare-chocs.

Moteur :

Le plus agréable est celui de la TI (injection), non seulement en raison de sa puissance supérieure, mais également pour sa plus grande souplesse d’utilisation et par son niveau sonore inférieur à celui des deux autres modèles. M            ais, même le 1800 de la 504 est intéressant qui, comme pour la GL et la TI, accepte de monter haut en régime sans paraître souffrir.

Transmission :

Bonne commande de boîte (au volant), excellent synchronisation, échelonnement rationnel (2e un peu courte sur la L) et silence satisfaisant (sauf L) ; embrayage facile mais un peu dur sur la L.

Direction :

Nous n’aimons pas le volant de grand diamètre (42 cm) ni la démultiplication trop importante (4,5 tours) qui oblige à de grands mouvements des bras, sans pour autant rendre la direction légère.

Tenue de route :

Dotée d’un pont AR rigide, la 504 L est plus sensible à la qualité de la route mais, en règle générale, elle se révèle mieux équilibrée que les autres modèles dont le comportement routier nous a semblé beaucoup plus sousvireur. Quoi qu’il en soit, la tenue de route reste saine en conduite normale. Il faut savoir aussi que ces voitures ne se montrent pas spécialement à l’aise sur la neige (répartition du poids, suspension ?).

Freinage :

Aucune critique à formuler quant aux freins qui, avec les trois versions de la 504, sont parfaitement à la hauteur de leur tâche.

Conclusion :

Voiture de la classe moyenne supérieure s’adressant à une clientèle traditionnelle, la 504 GL est judicieusement complétée par la TI aux performances supérieures et la L au budget d’utilisation plus raisonnable.

Performances Peugeot 504

Pour :

  • Performances
  • Equilibre (L)
  • Confort
  • Freinage
  • Robustesse

 

Contre :

  • Tenue sur neige
  • Direction floue
  • Bruit boîte (L)
  • Roue de secours

Si vous souhaitez en savoir plus les 504, n’hésitez pas à consulter le site de l’amicale 504: http://www.amicale504.fr/