Paris Balade vous a raconté les débuts de Ligier en Formule 1 lors d’un précédent article. On vous parle maintenant des saisons qui vont suivre ces débuts prometteurs et surtout de la première victoire 100% Française en F1 avec la Ligier JS7.

1977, la première victoire

Ligier JS7 GP Suede
Ligier JS7 GP Suede

Désireux de consolider cette saison 1976 encourageante, l’équipe Ligier présente sa nouvelle JS7 au Paul Ricard en décembre 1976. Ses flans sont beaucoup moins galbés et l’aileron avant adopte le style de celui de la Ferrari contemporaine (la voiture de référence depuis 1975). La suspension arrière est revisitée et la moteur Matra introduit un nouveau V12 MS76 toujours accompagné par une boite de vitesse Hewland TL200. Le fabricant de miniatures Norev rejoint Gitanes comme sponsor de l’écurie. Quant à Jacques Laffite, il est toujours le seul pilote Ligier.

Des problèmes persistants de moteur prédominent pendant les tests de pré-saison. Laffite entre en collision avec la Surtees de Brambilla au Brésil et est impliqué dans le dramatique accident qui coutera la vie à Tom Pryce en Afrique du Sud. Ligier décide de remonter le vieux Matra MS73 à Long Beach. Laffite s’y qualifie 5ème et roule en 4ème position avant d’être arrêté par une panne électrique à quelques kilomètres de l’arrivée. Au grand prix d’Espagne, Laffite se qualifie en 1ère ligne et signe le meilleur tour en course mais échoue à la porte des points à cause d’une roue mal fixée.

Jacques Laffite sur le podium GP Suede
Jacques Laffite sur le podium du GP de Suède

Le Grand prix de Suède, 8ème manche du championnat va enfin sourire à Ligier jusqu’à là sans points. Qualifié 8ème, Laffite réalise une course superbe, il remonte 2ème derrière la Lotus Ford de Mario Andretti. Ce dernier tombe en panne d’essence et offre à Ligier et Jacques Laffite leurs premières victoire en Formule 1 devant Mass et Reutemann !

Au Grand prix de France, il est en course pour finir 4ème mais s’accroche avec un attardé. 6ème à Silverstone, il abandonne les deux courses suivantes. Il revient en forme à Zandvoort. Qualifié en première ligne, il mène la course avant d’être battu par la Ferrari du futur champion du monde Niki Lauda. Laffite finit hors des points aux deux courses suivantes et abandonne au Canada. Au Japon, dernière manche de la saison, il termine 5ème après être tombé en panne d’essence au dernier tour. Ce grand prix voit également la première participation de deux Ligier, Jean-Pierre Jarier débute en effet pour l’écurie. Qualifié 17ème, il abandonne sur problèmes moteur.

Cette seconde saison sera donc marqué par beaucoup de problèmes de fiabilité mais aussi par la première victoire historique 100% française (pilote, châssis, moteur) au grand prix de Suède.

Statistiques 1977

Classement pilote : Jacques Laffite 10ème 18 points

Classement constructeur : Ligier Matra 8ème 18 points

Meilleur résultat : 1er (Suède)

Meilleure qualification : 1er (Italie)

 

1978, fiabilité et manque de vitesse

Ligier JS9
Ligier JS9

La préparation de la saison 1978 est perturbé par des débats à l’assemblé nationale portant sur le sponsoring de cigarettes. Gitanes signe finalement un nouveau contrat de 3 ans avec Ligier. Le motoriste Matra et Jacques Laffite sont toujours de la partie avec une seule voiture engagée. Le retard pris oblige l’écurie à débuter la saison avec la Ligier JS7 de 1977.

Laffite perd la 5ème place à cause d’une casse moteur en Argentine. En Afrique du Sud, un modèle intermédiaire, la JS7/9 est utilisée. Le vieux châssis est associé à une nouvelle boite de vitesse Hewland FGA400. Laffite termine 5ème, résultat qu’il répète à Long Beach après avoir choisi d’utiliser la fiable JS7. La nouvelle JS9 fait ses débuts à Monaco, mais abandonne après 13 tours sur rupture de boite.

Les courses suivantes voient l’utilisation des deux configurations. En Belgique, Laffite s’accroche avec Reutemann en essayant de lui ravir la 3ème place. Sa suspension casse, mais il se classe 5ème. Il décroche enfin deux podiums en Espagne et Allemagne (3ème) sur la JS9. Laffite se concentre donc sur la JS9 pour la fin de saison. Qualifié 5ème en Autriche, il finit à cette même place et décroche une 4ème place à Monza.

Laffite termine finalement 8ème au championnat cette saison. Si la voiture ne fut jamais capable de réellement se battre pour la victoire (au contraire de 1977), la dernière saison de collaboration entre Matra et Ligier se solde par seulement 2 abandons sur 16 courses. Ce résultat est remarquable pour une époque où les Formule 1 cassaient très souvent.

Statistiques 1978

Classement pilote : Jacques Laffite 8ème 19 points

Classement constructeur : Ligier Matra 6ème 19 points

Meilleur résultat : 3eme (Espagne, Allemagne)

Meilleure qualification : 5eme (Autriche)

 

Laisser un commentaire

Retour haut de page