Vous avez aimé nos guides pour s’offrir une berline youngtimers, des années 70 ou 60 ? Ce nouveau guide vous emmène dans les années 50, une époque où les freins à disques, l’injection ou la direction assistée étaient de la science-fiction ! De la populaire à la baroque Italienne en passant par la majestueuse Anglaise, vous trouverez forcément votre bonheur dans le guide de berline des années 50 de Paris Balade.

Mercedes Ponton

Mercedes PontonLancée en 1953, elle doit son nom à sa ligne de rupture totale par rapport aux modèles d’avant-guerre de la marque à l’étoile notamment la 170 à laquelle elle succède. Existant en 4 (180 ou 190) ou 6 cylindres (220), cette berline va rapidement assoir la réputation de fiabilité de Mercedes. Evitez les poussifs Diesel et traquez les 220 aux boiseries et matériaux nobles présents dans l’habitacle.
A partir de 10 000 euros

Lancia Flaminia

Lancia Flaminia Berline des années 50La ligne de la Flaminia est issue du prototype Florida présenté en 1955. Le carrossier de Turin ne manquera pas de reproduire cette ligne à l’américaine, y compris sur la Peugeot 404. La Flaminia présente une qualité de fabrication et une finition d’excellente facture. Elle sera d’ailleurs largement utilisée comme voiture du pouvoir en Italie. Produite jusqu’en 1967, elle sera disponible avec deux motorisations : 2,5 litres (102 chevaux) et 2,8 litres à trois carburateurs (128 chevaux). Traquer un exemplaire complet et en état de marche, la restauration est extrêmement onéreuse vu la rareté des pièces.
A partir de 25 000 euros

GAZ Volga M21

Volga M21Une garde au sol de Jeep, une tôle épaisse insensible à la corrosion, une ligne à l’Américaine mais avec une vraie motorisation 100% Soviétique. La Volga était la voiture haut de gamme sur le marché de l’URSS et des pays de l’Est. Equipée d’une 4 cylindre de 2,4 litres (65 à 75 chevaux selon les versions), elle vous offre une belle finition et une solidité rarement mise à défaut. Si vous cherchez une voiture raffinée comme la Flaminia, passez votre chemin, pourtant la Volga est attachante et tellement originale. Axez vos recherches sur le marché d’Europe de l’Est.
A partir de 10 000 euros

Renault Frégate

Renault FregateProduite à 180 000 exemplaire entre 1951 et 1960, la Frégate se voulait une concurrente de la reine de la route pour une berline des années 50 : la Citroen Traction. Elle ne réussit jamais à se faire une place sur le marché, la faute à un moteur peu puissant (2 litres, 60 chevaux) et à une direction et boite de vitesse difficiles à manier. Pourtant, sa bonne tenue de route et son excellent freinage (pour l’époque) en font une voiture très agréable surtout avec les nouvelles limitations de 80 km/h sur route nationale.
A partir de 6 000 euros

Peugeot 403

Peugeot 403Succédant à la 203 et ses lignes de petite américaine, la 403 est dessinée par Pininfarina et présentée en 1955 au palais Chaillot. Dernière Peugeot à recevoir un lion chromé sur le capot, elle ne brille dans aucun domaine, mais offre un bon compromis avec un confort typique de la marque de Sochaux. Elle sera également la première Peugeot à recevoir un moteur Diesel. Les pièces mécaniques se trouvent encore facilement et les prix ne décollent pas, c’est donc le moment de rouler dans une berline des années 50 à un prix défiant toute concurrence.
A partir de 3 000 euros

Jaguar Mark 1

Jaguar Mark ILancée en 1955 par Williams Lyons, la Jaguar Mark 1 est l’archétype de la berline sportive. Proposée avec deux moteurs : 2,4 et 3,4 litres, elle permet d’atteindre respectivement 165 et 193 km/h. Des vitesses plus que respectables pour l’époque. Les boiseries sont bien présentes dans l’habitacle et les cuirs d’excellent qualité. Méfiez-vous de l’entretien des moteurs issus de la compétition qui demandent des compétences élevés qu’un professionnel vous fera payer au prix fort.
A partir de 25 000 euros

Citroen DS (premières séries)

Citroen DSLancée en 1955, la DS semble avoir 20 ans d’avances sur toutes ses concurrentes de l’époque. Les premières séries sont maintenant devenues extrêmement recherchées pour une berline des années 50. C’est sans doute la pureté des lignes et les charmantes couleurs des premiers millésimes qui mettent le mieux en valeur le dessin de Flaminio Bertoni. Vérifiez bien l’état du circuit hydraulique, toujours source de problèmes sur les DS d’avant 1966 et le passage au liquide vert. Les DS19 souffrent aussi d’une mécanique peu sportive, mais le plaisir est ailleurs.
A partir de 25 000 euros